Les réglages de WordPress

Maintenant que votre site Web est installé avec le thème DIVI, nous allons le configurer en effectuant certains réglages fondamentaux. Petit tours d’horizon des options à ne surtout pas laisser de côté. 

 

Réglages de WordPress

Dans un premier temps, rendez-vous sur l’onglet réglages. 

Réglages->Général

C’est ici que nous renseignons WordPress quant à l’identité de notre site. Nous lui donnons un titre sans oublier le slogan en n’hésitant pas à renseigner un maximum de mots-clés sur lesquels nous souhaitons être référencés. Comme nous lançons un blog de cuisine, nous l’appellerons Manger Sain et nous indiquerons comme slogan: Toutes les astuces pour cuisiner des plats sains, légers et équilibrés. 

Suivent deux champs dans lesquels vous devez renseigner l’url de votre site. Attention ici de bien indiquer que votre site utilise une encryption sécurisée SSL en utilisant la mention https://votresiteweb.com (et non pas HTTP seulement). Si vous n’êtes pas sûr d’avoir un certificat SSL sur votre installation Web, contactez votre hébergeur. Sachez que Google a annoncé qu’il pénaliserait automatiquement les sites qui n’utilisent pas la sécurisation des données par SSL, donc autant s’y mettre tout de suite!

Dans un premier temps, vous devez renseigner l’adresse web de WordPress (URL). C’est votre adresse originale. Dans le cas de notre site de cuisine, nous mettrons: https://www.mangersain.com.

Si vous avez installé votre site dans un sous-dossier, alors vous devez l’indiquer à WordPress dans le champs adresse web du site (URL).

L’adresse de messagerie est l’adresse principale qui sera employée par votre CMS pour communiquer avec vous. Par défaut, on retrouvera ici celle de l’administrateur principal.

L’option inscription vous permet d’autoriser les inscriptions d’utilisateurs sur votre site. Nous souhaitons que nos lecteurs puissent écrire eux-mêmes des articles sur notre blog. Nous cochons donc la case tout le monde peut s’enregistrer.

L’option Rôle par défaut de tout nouvel utilisateur nous permet d’attribuer des autorisations de base à nos inscrits. Ils auront un accès limité au panel d’administration pour rédiger des textes, gérer un shop, etc, selon vos besoins. Dans notre cas, nous souhaitons que nos utilisateurs puissent rédiger des articles mais nous voulons conserver le contrôle éditorial. Nous réglons donc ce paramètre sur ‘Contributeur’ afin de décider de publier ou pas les articles envoyés.
Cliquez ici pour retrouver le résumé de tous les rôles possibles sur WordPress par défaut.

La langue du site permet de faire passer notre site dans une autre langue. Pour notre part, nous la laissons en Français.

Enfin, nous pouvons régler le fuseau horaire, le format de date, le format d’heure et le premier jour de la semaine. Nous laissons tout cela par défaut et nous enregistrons les modifications.

 

Réglages->Les options d’écriture

Ici, vous pouvez sélectionner la catégorie par défaut des articles et le format par défaut des articles. Cette dernière option est utile si votre thème est configuré pour le prendre en charge. Vous pourriez par exemple avoir une mise en page différente pour un article, une vidéo, etc… Mais nous n’utiliserons pas cette fonction avec Divi.

L’envoi d’article par email permet comme son nom l’indique d’envoyer les articles sur WordPress par un simple mail. Si cette fonction peut se révéler utile dans certains cas, elle n’est pas sans danger puisque tout article envoyé sur cette boite mail sera automatiquement publié. Même s’il s’agit d’un spam vous proposant d’acheter du viagra. À éviter, donc.

Le service de mise à jour est sans doute l’option la plus intéressante de cette page. Cela permet de notifier divers service à chaque publication ou modification d’articles. Par défaut, WordPress utilise pingomatic qui relaie la notification à plusieurs services tels que google blog search, My Yahoo et bien d’autres encore. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter d’autres services mais prenez garde car chaque nouveau service ajouté ralentira le processus de publication, sans incidence toutefois sur la vitesse d’exécution du côté de vos internautes.

 

Réglages->Options de lecture

C’est ici que nous allons pouvoir définir le fonctionnement général de notre site. En particulier, nous pouvons régler l’affichage de la page d’accueil. Nous pouvons soit faire apparaître une liste des derniers articles publiés, soit définir une page d’accueil statique. C’est l’option que nous allons choisir pour garder le contrôle sur l’affichage de la page d’accueil. Pour ce faire, nous allons d’abord nous rendre dans le menu page, nous cliquons sur ajouter et nous créons une page intitulée Manger Healthy : Les meilleurs recettes de cuisine pour manger sain et équilibré. Préférez toujours une page avec un titre bien défini, plutôt que d’employer un terme générique comme home ou accueil qui n’offre aucune valeure ajoutée en terme de référencement. Pour l’instant, nous laissons la page vierge, nous la publions et nous retournons dans notre menu réglages->options de lecture.

Désormais, lorsque nous ouvrons le menu déroulant Page d’accueil, nous retrouvons notre page et nous la sélectionnons.

La page des articles correspond à la page qui affichera la liste de vos articles. Nous laissons ce paramètre vide pour le moment.

Ensuite nous pouvons régler le nombre d’articles à afficher sur notre page d’articles ainsi que le nombre d’éléments à inclure dans notre fil RSS. Nous laissons ces paramètres à 10 par défaut.

Le paramètre suivant vous permet de décider d’afficher soit le texte complet de vos articles soit uniquement un extrait dans votre page des articles. Nous choisissons de ne montrer que l’extrait.

Si vous êtes en cours de développement et que vous ne souhaitez pas être indexés par les moteurs de recherche, vous pouvez cocher la dernière case. Il ne faudra pas oublier de la décocher une fois que votre site sera terminé.

 

Réglages->Discussion

Nous allons maintenant configurer la manière dont les internautes pourront commenter les différents articles présents sur le site.
Tenter de notifier les sites liés depuis le contenu de votre article permet de prévenir les propriétaires des blogs cités dans vos articles par le biais d’une notification. Nous activons cette option.
Autoriser les liens de notification d’autres blogs (pings et rétroliens) sur les nouveaux articles vous permet de recevoir une notification à chaque fois que votre blog est cité dans un autre site. Nous activons cette fonction.
Autoriser les lecteurs à publier des commentaires sur les nouveaux articles : nous activons cette fonction.
Autres réglages des commentaires. Ici, nous allons demander à ce que les auteurs de commentaires renseignent leur nom et leur adresse email. Nous ne souhaitons pas qu’ils soient obligés de se connecter pour commenter. Pour l’instant, nous ne souhaitons pas fermer automatiquement les commentaires mais nous activerons cette fonction plus tard s’il s’avère que notre blog devient un repaire à trolls, afin de simplifier le travail de modération.

Nous laissons cinq niveau de commentaires, ce qui permettra aux utilisateurs de créer des fils de discussions avec cinq niveaux de profondeurs. Nous ne prévoyons pas un tsunami de réactions pour le lancement du site, dès lors nous ne séparons pas encore nos commentaires en plusieurs pages. Nous choisissons enfin d’afficher les commentaires les plus récents en premiers.

Ensuite, nous demandons à WordPress de nous envoyer un message dès lors qu’un commentaire est en attente de modération. Pour éviter de recevoir trop de mails, nous désactivons la possibilité de recevoir un mail lorsqu’un commentaire est publié.

Afin de ne pas avoir à approuver chaque commentaire, nous choisissons l’option: L’auteur d’un commentaire doit avoir déjà au moins un commentaire approuvé et nous décochons la case nous permettant de modérer tous les commentaires.

L’option suivante nous permet de filtrer les indésirables, nous laissons ces options par défaut et nous nous tournerons vers le plugin Akismet pour faire office de gardien si jamais les spams devaient arriver en masse. Cette extension peut être achetée en payant ce que l’on souhaite tant que l’on reste dans le cadre d’un site personnel non commercial.

La dernière section nous permet de gérer les avatars des utilisateurs. WordPress utilise le service de Gravatar pour gérer automatiquement les avatars. Nous laissons tous les paramètres suivants par défaut.

 

Réglages->Médias

Cet onglet nous offre la possibilité d’indiquer les tailles des médias que nous souhaitons utiliser dans nos articles. En effet, lorsque nous uploadons une image, WordPress génère automatiquement des thumbnails afin de les redimensionner selon l’usage voulu. Nous laissons tous ces paramètres par défaut.

 

Réglages->Permaliens

C’est ici que l’on va définir la structure de nos URLS.
Vos articles sont stockés dans la base de données WordPress et pour les afficher, le CMS utilise des commandes via un programme en PHP. Dès lors, la forme originale de vos articles ressemble à ceci: monsiteweb.com/index.php?p=123
Cette façon d’afficher l’URL n’est pas pratique pour vos visiteurs et encore moins pour les Google Bots car elle ne contient aucune information quant au contenu de l’article.
Pour pallier à cela, WordPress autorise la création de permaliens qui ne sont rien d’autre que des ré-écritures de vos adresses URL.
Dans ce domaine, toutes les folies sont permises! On peut inclure la date, le nom de l’article, son auteur,…

Pour notre blog de cuisine, nous prévoyons de créer plusieurs catégories: une catégorie carnivore, une autre vegan et ainsi de suite. Nous souhaitons que ces catégories soient affichées dans l’URL.

Nous allons donc sélectionner la structure personnalisée et nous utiliserons les étiquettes suivantes: /%category%/%postname%/

De cette manière, un article qui s’intitulerait ‘Recette du guacamole’ dans la catégorie ‘Vegan’ serait affiché comme suit: www.mangersain.com/vegan/recette-du-guacamole.

Le préfixe des catégories permet d’ajouter encore un niveau dans l’URL pour l’affichage des catégories d’articles. Par exemple, si j’indique ici: cuisine, mon URL deviendra: www.mangersain.com/cuisine/vegan/recette-du-guacamole.

La base des étiquettes permet de regrouper toutes les étiquettes ou mots-clés sous une même URL. Par exemple, si je mets le mot-clé ‘avocat’ à toutes mes recettes qui utilisent de l’avocat, et que j’indique que ma base des étiquettes s’intitule ‘ingrédients’, l’URL regroupant toutes les recettes utilisant de l’avocat sera: www.mangersain.com/ingredients/avocat.

 

Réglages->Confidentialité

Les options de confidentialité permettent à votre site WordPress d’afficher vos règlements concernant la politique de confidentialité de votre site. Avec l’application des nouvelles normes européennes dans le cadre du GDPR, tous les sites utilisant des cookies ou des scripts doivent le mentionner et obtenir l’approbation de l’utilisateur. Vous pouvez ici indiquer la page sur laquelle se retrouve votre politique de confidentialité ou en créer une à partir d’un modèle fourni. Nous reviendrons sur le sujet dans un article ultérieur.