Panasonic dévoile son nouveau bébé: La caméra EVA1

Panasonic dévoile son nouveau bébé: La caméra EVA1

Panasonic dévoile l'AU-EVA1

2017 est une grande année pour Panasonic. Quelques mois après avoir sorti l’appareil photo Lumix GH5, la firme japonaise dévoile une nouvelle caméra pro-summer faite pour en découdre avec le leader du marché: la Sony FS7.

Un capteur CMOS Super 35


Délaissant cette fois-ci le format micro 4/3, Panasonic propose un capteur super 35 hérité de ses modèles haut de gamme, les Varicam et Varicam LT. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui réclamaient plus de performances en basse lumière, d’autant que la EVA1 bénéficie également du système DUAL ISO 800/2500 qui a fait le succès de ses ainées. En clair, cela signifie que l’on pourra positionner la caméra sur 2500 ISO en natif et pousser plus haut sans craindre l’apparition de bruit vidéo disgracieux. Une aubaine pour tous ceux qui aiment filmer dans le noir!

14 Stops de lattitude

C’est le genre d’information qu’il faut prendre avec des pincettes, tant le service marketing des constructeurs a tendance à embellir la situation. Mais dans le cas où la mesure serait exacte, la EVA1 pourrait sans rougir affronter la concurrence puisque la FS7 ne fait pas mieux et qu’il faut lorgner vers les caméras très haut de gamme (entendez: à plus de 20.000 euros) pour dépasser ce chiffre. Même si on est loin des 21 stops revendiqués par la RED Weapon, il faut avouer que 14 stops c’est hyper confortable et cela devrait permettre d’affronter n’importe quelle situation lumineuse sans être obligé de surexposer ou de sous-exposer une partie de l’image. 

Enregistrement 4K sur cartes SD


En voilà une bonne nouvelle! Plus besoin d’acheter des médias hors de prix pour enregistrer avec la EVA1. Elle utilise un capteur 5.7K pour restituer des vidéos en 4K. L’avantage? Avec le downsampling, on atténue les effets de moiré et on obtient une image au rendu globalement plus piqué. À noter la présence de deux slots SD, permettant un backup des données à la volée ou de tourner deux cartes à la suite pour une plus longue durée de captation. Des possibilités d’enregistrement sur disque dur externe sont prévues via des connectiques SDI et Panasonic a déjà annoncé que le Raw était au programme. 

Une monture EF


En affichant sa caméra avec l’objectif star des petits budgets, j’ai nommé le sigma 18-35mm, Panasonic donne le ton. Fini le micro 4/3 et bienvenue à la monture EF de chez Canon. En revanche, pas de monture PL annoncée, ce qui bloque la possibilité de monter des optiques ciné classiques et prouve que le public cible est bien celui des cameraman freelance tous terrains. Pas de panique toutefois, la monture EF devenant un  standard bien établi même sur les caméras haut de gamme, le choix en terme d’optique est très loin d’être limité. 

Stabilisateur d’image et filtres ND


Panasonic annonce un stabilisateur de type E.I.S. sans donner plus de précision. Uniquement électronique, il ne devrait pas y avoir de stabilisation de capteur comme sur le GH5.  Mais on suppose qu’avec l’expérience acquise, la stabilisation ne devrait poser aucun problème. Quant aux filtres ND intégrés, c’est une bonne nouvelle et ça devrait d’ailleurs être un standard sur toutes les caméras. 

4K 60P et 240FPS en 2K


En s’attaquant à la FS7, Panasonic se devait de proposer des fonctions de ralenti conséquentes. Le contrat est rempli sur papier et même si les spécifications n’ont rien de révolutionnaires par les temps qui courent, elles suffiront amplement pour la pluspart des utilisateurs et offriront de belles possibilités en terme de créativité. 

Prix annoncé: 7,495$


On se situe donc bien dans la gamme de prix intermédiaire pour tous ceux qui souhaitent s’équiper avec une caméra polyvalente qui offre un bon confort d’utilisation. Il faudra bien sûr passer la bête au banc d’essai mais Panasonic a la bonne habitude de proposer du matériel abouti et bien conçu dès la sortie, sans oublier des mise à jour fréquentes de firmwares qui offriront de nouvelles fonctionnalités avec le temps.

Si certains détails restent à éclaircir, comme le rolling shutter, la lattitude réelle et l’efficacité du stabilisateur, il faut bien avouer que sur papier, cette AU-EVA1 a tout d’une FS7-Killer. On retiendra particulièrement ses capacités en terme de Dual ISO et son capteur qui devrait la mettre sur un pied d’égalité avec la Varicam LT, rien que cela! Date de sortie prévue: Automne 2017. Une affaire définitivement à suivre.